L'association Action Dolpo développe des projets éducatifs au Dolpo, région lointaine de l'Himalaya

L'aventure commence fin 1992 : une adhérente du Club Alpin Français, Marie-Claire Gentric, découvre au cours d'un trek le Dolpo, région du nord-ouest Népal appartenant à l'aire culturelle tibétaine. Coup de foudre immédiat pour ces vallées et surtout pour ses habitants, d'une immense générosité malgré leur dénuement.

Dès son retour en France, Marie-Claire propose au Club Alpin Français Ile-de-France de parrainer la vallée de Tarap, principale vallée du Dolpo, et fonde l'association Action Dolpo (12 mai 1993). Très vite, son projet d'aide au développement de cette vallée sur le toit du monde est rejoint par d'autres membres du Club Alpin.

L'objet de l'association est de venir en aide à la population du Dolpo en donnant les moyens à la jeunesse de ces régions reculées d'étudier et de préserver son riche héritage culturel d'origine tibétaine. La priorité est donnée à l'instruction scolaire comme voie d'accès à l'hygiène, la santé, la protection de l'environnement, à la réflexion sur sa propre culture, etc.

Une première école, Crystal Mountain School, ouvre ses portes en mai 1994 au cœur de la Tarap à 4 200 m d'altitude pour accueillir ses premiers élèves avides d'instruction. L'enthousiasme des enfants et des parents est tel que l'association décide d'accélérer les inscriptions des élèves et le recrutement des professeurs.

Crystal Mountain School accueille aujourd'hui 200 élèves encadrés par une quinzaine d’enseignants. Les classes vont de la maternelle à la classe 7, c’est-à-dire qu’elles couvrent 10 niveaux du primaire, selon la classification actuelle de l’éducation nationale népalaise. L’école s’enorgueillit d’une parité parfaite entre filles et garçons.

  msgvertical Parrainer Respecter Réaliser Soutenir  

Crystal Mountain School, une école sur le toit du monde

CMS plaque

En plus des enseignements communs à toutes les écoles népalaises, comprenant entre autres le népalais et l'anglais, les enfants reçoivent aussi des cours de tibétain, danses, peinture et chants traditionnels.

Une quarantaine d’élèves sont accueillis comme pensionnaires, dont les enfants de la vallée éloignée de Lang et les jeunes des grandes classes, pour leur permettre d’étudier le soir et les préserver des travaux domestiques à la maison.

Un bâtiment solaire passif a été construit en 2005. Il permet un plus grand confort d’enseignement et abrite la bibliothèque et la vidéothèque. Les enseignants y trouvent aussi des logements plus confortables. Le concept bioclimatique permet, sans apport de technologie sophistiquée, de récupérer la chaleur du soleil le jour pour la restituer la nuit.

Ainsi cette construction inédite sur le territoire a permis de rallonger l’année scolaire de trois mois et d’assurer des classes d’hiver, impossibles auparavant à 4 200 m d’altitude en plein cœur de l’Himalaya. Sa serre en façade procure des produits frais au personnel et a fait découvrir la culture des légumes aux villageois.

Après la classe 7, les collégiens rejoignent Katmandou pour poursuivre leurs études. Ils sont inscrits dans des écoles de la ville, mais vivent entre eux dans leur propre résidence, Snow Leopard Residence, où ils forment une grande famille de Dolpo-pa. La parité filles/garçons continue d’être respectée.

 
  Crystal Mountain School