Bouddhisme et Bön

La religion au Dolpo est d’essence tibétaine et diffère peu de celle en vigueur sur les hauts plateaux tibétains. Elle est l’élément structurel qui cimente les communautés de ces hautes vallées de l’Himalaya. Elle imprègne la société, la culture, la vie quotidienne, la famille et les hommes.

Le bouddhisme tibétain Nyingma est le plus pratiqué mais d’autres lignées sont présentes aussi. Dans un passé lointain, le Dolpo a connu de grands maîtres bouddhistes qui y sont nés ou y ont vécu et enseigné.

IMG 5130 480

L’originalité du système religieux du Dolpo réside dans le nombre de monastères de la religion Bön qui partagent l’espace religieux avec les bouddhistes. À l’origine cette religion prospérait au Tibet avant l’implantation du bouddhisme. En réalité, les pratiques Bön du Dolpo se sont largement éloignées de la religion originelle et tendent à ressembler à celles du bouddhisme pratiqué localement. Monastères, moines et dévots des deux religions cohabitent dans une grande entente et une communauté soudée, où le soutien mutuel est naturel.

  msgvertical  

Chörten

Le peuple du Dolpo, fidèle à la tradition tibétaine, protège ses vallées en édifiant des sanctuaires et des temples, en particulier les chörten (stupa en népalais). Sous une apparente simplicité, le chörten répond à un symbolisme complexe. Schématiquement le chörten correspond aux multiples aspects de la progression vers l'Éveil.

P1080881 480 360 IMG 5280 480
 
 
1104 (1)